Dragoi Lucian, ésotérisme et spiritualité

Temps de lecture : 10 minutes

Rector Lucis est une boutique d’ésotérisme et spiritualité située à Lausanne. Derrière le comptoir, Dragoi Lucian accueille les clients. Il est le maître des lieux. Pour introduire son univers, voici un extrait de la description trouvée sur le site officiel de la boutique :

“Nous vous guiderons dans vos recherches sur la Théurgie, l’Alchimie Spirituelle, la Voyance, le Développement Spirituel, l’Hermétisme, la Divination, l’Astrologie et la Kabbale ainsi que dans tout ce qui pourrait vous aider à rencontrer et contacter votre Ange Gardien.”

En plus de tout cela, vous trouverez dans le magasin de nombreux objets comme des bougies kabbalistiques, des huiles magiques, des bijoux, des amulettes, des épées, des runes, des baguettes magiques, des oeuvres d’arts inspirés par l’alchimie… Un grand nombre de ces objets sont d’ailleurs créés par Dragoi lui-même. Au-delà de ses connaissances, il se présente également comme un artisan inspiré par l’ésotérisme. En se baladant dans le magasin, les références cinématographiques et littéraires se bousculent. Cette boutique aurait d’ailleurs sa place dans n’importe quel film fantastique. Il est difficile de ne pas penser à Harry Potter ou au Seigneur des Anneaux entre autres. Mais comment est-ce que ces croyances prennent vie dans la réalité ? Est-ce qu’elles se limitent à un simple horoscope ?

 

Raphael : Pouvez-vous nous présenter votre magasin ?

Déjà, je crée plus de 80% des produits présentés ici. Pour les 20% restant, je me fournis auprès d’artisans comme moi. Ils sont aux Etats-Unis, en Angleterre… Je touche au domaine de l’occulte, de l’ésotérisme, à certaines religions et courants philosophiques. C’est assez vaste. Je touche également à l’alchimie, que beaucoup de gens pensent être une légende, mais qui n’en est pas une. Il est vrai qu’on a entendu un peu tout et n’importe quoi à propos de l’alchimie, mais ça existe. Encore aujourd’hui, il y a des gens qui pratiquent.

 

image-6

 

Comment êtes-vous arrivés dans cet univers ? Avez-vous grandi dedans ? Est-ce venu sur le tard ?

Il y a une tradition familiale. Tout petit, comme beaucoup d’enfants, j’étais très attiré par les contes de fées. Ensuite, dans ma jeunesse, j’ai eu mes propres expériences, surtout liées à la nature. J’ai acquis cette conviction qu’il y a quelque chose au-delà de ce que nos yeux peuvent voir et nos sens ressentir. C’est ainsi que j’ai commencé, assez doucement. Au début, je m’intéressais à tout. Petit à petit, je me suis rendu compte que dans toutes ces légendes, tous ces mythes, il y avait du vrai. C’est ce que je voulais explorer, c’est ce qu’on appelle ésotérisme, occultisme. Mais mon but n’était pas d’occulter la vérité ! Mon objectif était d’aller dans l’invisible pour trouver la vérité, mais je ne voulais pas occulter cette vérité. Je voulais plutôt l’amener dans la lumière. En devenant adulte, j’ai souhaité la partager avec les gens.  

 

image-7

 

Votre boutique donne sur la rue, tout le monde peut la voir, tout le monde peut entrer. Qui sont vos clients ? Est-ce une communauté fermée ? Est-ce que les gens viennent sur un coup de tête ?

Ce n’est pas absolument pas une communauté fermée. J’ai des clients qui viennent de toutes les couches sociales. Il y a des gens qui entrent par curiosité, tout simplement. Il y en a d’autres qui savent très bien ce qu’ils cherchent. Ils veulent pratiquer leur propre spiritualité à la maison. D’autres cherchent une aide. Une aide que la société ou leur religion n’ont pas pu leur donner. Ma clientèle est très variée.

 

image-1

 

Vous ne faites pas que vendre des objets. Vous faites aussi de la divination. Vous initiez les gens. Comment se passe l’initiation à l’ésotérisme ?

Je ne peux pas dire que j’initie les gens. L’initiation est quelque chose de très profond et qui prend beaucoup de temps. Je suis là pour aider à travers mes produits. Ils vont donner un appui. Par contre, ils ne vont pas faire de miracle. Ce sont des appuis pour accompagner la personne dans une démarche précise.

Par contre, à travers la divination, je donne des conseils. Cependant la divination, au contraire de ce qu’on peut penser, n’est pas fataliste. Si tout est écrit d’avance, pourquoi avons-nous un libre arbitre ? C’est un paradoxe. Vous allez donc me demander à quoi sert la divination. Elle sert à voir dans un avenir proche vers quoi nos décisions peuvent nous mener. Une fois que la personne a cette information à sa disposition, elle peut décider d’en tenir compte ou pas.

 

image-2

 

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où la technologie et la science prennent de plus en plus de place. Quelle est celle de l’ésotérisme dans cette société ?

Pour moi, l’ésotérisme est le réconciliateur de la connaissance et de la foi, de la science et de la religion. Dans l’ésotérisme, nous touchons aux deux. Nous ne sommes pas d’un côté ou de l’autre. L’ésotérisme a toujours essayé de guider l’humain vers la spiritualité, vers le divin, tout en acceptant les découvertes scientifiques. Il essaie de les encadrer. Actuellement, la physique quantique est entrain de spéculer sur des principes existant dans l’ésotérisme depuis des milliers d’années. Il a donc sa place dans notre société.

Il y a bien sûr des gens qui essaient d’utiliser l’ésotérisme pour se faire de l’argent en manipulant les gens. De l’autre côté, il y a aussi des gens très sincères et très sérieux. Ils essaient de sortir des extrêmes, seulement rationnel ou seulement spirituel. En réalité les deux s’entremêlent. C’est en arrivant à concilier foi et raison qu’on obtient la sagesse.

 

image-3

 

Vous avez mentionné les religions. En se baladant dans votre boutique, on peut voir que vous empruntez différentes choses à différentes religions, la kabbale au judaïsme, il y a des objets liés au bouddhisme, d’autres au christianisme… Néanmoins, vous ne revendiquez aucune appartenance à l’une de ses religions. Comment vous positionnez-vous par rapport à ces dernières ? Quelle relation avez-vous avec elles ?

De mon point de vue, la religion est l’interprétation humaine de la révélation divine. Malheureusement, on l’a toujours interprétée d’une mauvaise façon. Tout de suite après, on a créé une religion. Quand la spiritualité devient religion, on commence à avoir des problèmes. Pourquoi ? Parce que la religion donne naissance à des dogmes. L’humain essaie d’encadrer le divin, de le mettre dans une boîte.

Selon moi, il y a un peu de vérité dans toutes les religions. Par exemple, imaginez que vous êtes au milieu d’un espace. Autour de vous, vous avez une dizaine, vingtaine de miroirs. Chaque miroir va refléter une partie de vous, mais aucun ne va vous refléter dans votre entièreté. Chaque religion reflète un peu de vérité, mais aucune ne détient toute la vérité.

Vous pouvez appartenir à une religion, à cause de votre éducation, mais je pense que l’humain doit s’élever plus haut que les religions. L’ésotérisme a essayé de dire aux gens qu’il ne faut pas aller vers les dogmes disant « mon dieu est le vrai ». Il faut plutôt chercher les points communs. Il y a un fil rouge qui relie toutes les religions. Il faut aller à la source et ne pas se battre autour d’interprétations.

 

image-4

 

Selon vous, l’ésotérisme permet d’aller à la source, de s’élever et de se voir en entier ?

Tout à fait, parce que l’ésotérisme est une voie personnelle. C’est une voie où l’on n’a pas besoin d’un intermédiaire entre nous et le divin. Certes, on doit être aidé, on doit être guidé, mais pas manipulé. Hélas, c’est ce que des gens font en disant que c’est seulement en suivant tel ou tel courant qu’on peut arriver à la vérité. Ce n’est pas correct.

 

image-5

 

Vous parlez du divin. En allant sur votre site, vous parlez de la théurgie (NDLR : forme de magie qui permet de communiquer avec les « bons esprits »). Cela implique qu’il y a le divin, mais aussi le malin. De nos jours, qu’est-ce qui incarne le mal ?

L’homme, quand il vient au monde, a le potentiel pour les deux. Il y a en chacun de nous une Mère Teresa et un Hitler. Après ça dépend quel côté on veut aller. Il y a un ancien dicton des indiens d’Amérique du Nord qui dit : « En toi il y a deux loups qui se battent en permanence. Lequel va gagner ? Celui que tu nourris. » C’est vrai pour chaque être humain.

Selon moi, il est important de ne pas rentrer dans un système d’élitisme, d’élu, de celui qui a des dons… Ce n’est pas vrai. Nous sommes tous appelés à prendre ce chemin. Seulement, il y en a très peu qui répondent à cet appel. Parmi ceux qui répondent, il y en a très peu qui vont vraiment y aller à fond. C’est très difficile de faire ce chemin. C’est ce qu’en alchimie on appelle « le grand oeuvre ». C’est s’accomplir. C’est lié à la transmutation personnelle.

Pour retourner à votre question, nous avons tous le potentiel de faire des choses extraordinaires ou des choses horribles. Nous ressentons tout le temps ce combat entre cette conscience supérieure, qui nous appelle, et nos instincts, nos désirs. Dans ce combat, la société ne nous aide pas du tout. Elle nous tire vers bas. Nous sommes arrachés entre les deux. A notre niveau de conscience personnelle, on crée notre dieu et notre démon. Après, on suit l’un ou l’autre. C’est comme ça.

 

image-8

 

Selon vous, quel est le futur de l’ésotérisme et de ses croyances ?

Aujourd’hui, la société essaie vraiment d’aller vers la laïcité. La science fait également des progrès extraordinaires. On ne peut pas nier ça. Ce qui se passe pour nous, c’est qu’une grande partie des gens commencent par la religion, mais n’y trouvant pas de réponses, viennent vers l’ésotérisme. Si les religions disparaissent, c’est clair qu’il y aura moins de gens qui iront vers l’ésotérisme.

En même temps, si vous regardez notre culture, il y a de plus en plus de films et de livres très fortement liés aux mythes ou légendes de l’ésotérisme. L’être humain en a besoin. Le monde dans lequel nous vivons ne va pas bien. Pour certains c’est peut-être un échappatoire. Ça peut représenter un refuge dans un monde un peu irréel, illusoire. C’est un monde qui peut paraître parfait, dans lequel ils peuvent s’identifier. Il y a beaucoup de gens qui vont se retirer dans l’ésotérisme non pas pour suivre une voie spirituelle, mais plutôt pour échapper à la réalité.

Quel avenir pour l’ésotérisme ? C’est très incertain. Il peut se voir réduit à un hobby. Ça peut aussi devenir une curiosité… Mais au fond de moi, je pense qu’il y aura toujours des gens pour perpétrer ces traditions.

 

image-9

 

Un dernier message pour finir ?  

Je pense que rien n’empêche personne d’essayer de s’élever au-delà de la matière, au-delà des pensées imposées à travers l’éducation, et d’essayer de découvrir s’il y a une part de vérité dans l’ésotérisme.

Merci.

 

Site officiel : http://www.rector-lucis.ch/old.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *